26 September 2018

    Le Toyota Century est une limousine que j’aimais et que je déteste à la fois. Vendue presque exclusivement au Japon, elle était équipée du seul moteur V12 de Toyota et d’un roulement si doux et silencieux qu’elle faisait paraître toutes les autres voitures non raffinées, même Lexus. Mais il ressemblait à quelque chose que le temps avait oublié, en partie du Zil russe et en partie de la Cadillac des années 1970.

    Ce n’est pas étonnant, car il est né en 1967 et n’a guère changé depuis. Le Century a fait l’objet d’un important lifting en 1997 et maintenant en 2018, après plus de 50 ans, Toyota a créé un tout nouveau Century-qui reste fondamentalement le même.

    Et il faut que j’enlève mon chapeau aux designers. Bien joué ! Parce qu’il n’existe pas d’autre voiture qui a maintenu ses lignes de base pendant 5 décennies dans la mesure où le Siècle l’a fait. Dans un monde qui exige du changement et un nouveau style, cette Toyota est un anachronisme audacieux. Tout en utilisant une toute nouvelle carrosserie, le design de la berline suit de près les lignes et les proportions de son prédécesseur et reçoit une petite injection de tension dans les phares, la calandre et la ligne de ceinture.

    Cette limousine à usage domestique est devenue le choix des capitaines japonais de l’industrie, de l’élite gouvernementale et même des patrons yakuza à la recherche d’une forme de luxe confortable mais pas trop ostentatoire pour rencontrer les clients et les collègues. Elle était humble, subtile mais luxueuse et possédait un certain niveau de statut. Pour les gens qui monteraient dans un siècle, une Rolls Royce ou une Maybach semblait trop extravagante et posey. Le Siècle a été sous-estimé, mais il avait de la classe.

    Le Siècle n’a pas été créé pour le conducteur. Il a été conçu avec tout le confort possible en ciblant les passagers arrière. Les sièges en cuir peuvent être trop chauds et collants pendant l’été oppressant et humide du Japon, de sorte que depuis le tout début, on utilise du velours frais. Et il est toujours utilisé dans le tout nouveau Siècle. En fait, l’intérieur de cette limousine en dit long sur les gens qui fréquentent les sièges arrière.

    Pour eux, les garnitures de tête texturées, les garnitures en grain de bois, les housses d’appui-tête en dentelle et les rideaux d’intimité font partie intégrante de l’ensemble Century. Ces passagers veulent du luxe, du confort et une conduite douce et soyeuse, mais ils ne veulent pas trop de technologie. Ainsi, le traitement minimaliste conservateur de l’habitacle utilise un moniteur de télévision monté au centre à la place des écrans de télévision montés sur l’appuie-tête que l’on retrouve dans de nombreuses berlines de luxe européennes.

    La révision la plus surprenante de l’ensemble de la voiture a peut-être été son moteur. Fini le V12 de 5,0 litres, remplacé par un V8 hybride de 5,0 litres provenant de la Lexus LS600h. Ce V8 génère 375 ch et 376 lb-pi de couple. C’est une augmentation de 99 ch par rapport à la V12 sortante. Évidemment, Toyota aurait pu opter pour un V6 hybride avec une meilleure économie de carburant et une puissance similaire, mais avec le Century, on ne peut jamais échapper au facteur prestige. Après tout, la Century est la voiture vers laquelle l’élite japonaise se tourne pour le transport. Il doit donc être doux et puissant et avoir un air de sophistication et de luxe, et c’est le cas du V8.

    Le Japon a toujours eu un tas de voitures nationales qui ne se traduisent pas à l’étranger, comme sa multitude de voitures Kei légères de 660 cm3, de mini-fourgonnettes familiales et même de voitures de sport de haute performance comme la Subaru WRX STI RA-R. Mais le Siècle a toujours été à l’apogée de ce groupe de véhicules exclusivement japonais et il y restera, transportant les types de salles de conférence et les élites gouvernementales à leurs rendez-vous. La nouvelle étiquette de prix l’aidera à conserver cette atmosphère raréfiée, atterrissant dans les salles d’exposition à 19,6 millions de yens, soit environ 180 000 $. Pour ce prix au Japon, vous pourriez avoir le Century ou vous pourriez acheter une Mercedes Benz S560 à empattement long avec toutes les options possibles et obtenir encore un peu de monnaie. Lequel choisiriez-vous ?

    Toyota

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *