7 choses à savoir sur l’assurance auto

7 choses à savoir sur l’assurance auto

Beaucoup de propriétaires de voiture sont confus par les idées reçues et les termes peu familiers. Voici comment trouver la meilleure protection pour votre véhicule.

Bien qu’Internet facilite la comparaison des contrats et des taux, il est tout de même facile de se perdre dans les termes et le jargon que les compagnies d’assurance utilisent. Le processus décisionnel est également assombri par des idées fausses – ou des mythes – de longue date sur le fonctionnement de l’assurance.

Par exemple : Beaucoup de gens croient à tort que les voitures rouges coûtent plus cher à assurer.

“Ce n’est pas le cas. Ce qui fait grimper les taux, ce sont les excès de vitesse et les accidents “, a déclaré Loretta Worters, vice-présidente des relations avec les médias à l’Insurance Information Institute. “Donc, si vous avez une voiture rouge et que vous roulez vite et que vous obtenez une contravention, ou que vous avez un accident, ce sont des raisons d’augmenter vos tarifs, pas parce que vous conduisez une voiture rouge.”

Les compagnies d’assurance tiennent compte de nombreux facteurs au sujet du véhicule lorsqu’elles fixent leurs primes – y compris la marque et le modèle, l’âge, le type de carrosserie, la taille du moteur, le coût des réparations et la probabilité d’être volé – mais non la couleur.

Voici sept choses que vous devriez savoir au sujet de l’assurance automobile.

1. Comment les prix sont déterminés

Chaque compagnie d’assurance a sa propre formule de calcul des primes, mais elles ont toutes tendance à utiliser les mêmes facteurs de base. Il s’agit d’éléments évidents, comme la marque et le modèle de la voiture, la façon dont vous utilisez le véhicule (p. ex., vous conduisez pendant les heures de déplacement ?) et votre dossier de conduite.

D’autres facteurs entrent en ligne de compte :

Votre âge, votre sexe et votre état civil : Les statistiques montrent que les jeunes conducteurs (avec moins d’expérience au volant) et les conducteurs masculins sont plus susceptibles d’avoir un accident. Les conducteurs mariés, par contre, sont moins susceptibles de présenter une demande d’indemnité pour accident.
Où vous résidez : Une personne qui vit dans une zone urbaine où le taux de criminalité est élevé est plus susceptible d’être considérée comme un plus grand risque qu’un titulaire de police dans une zone rurale où il y a moins de circulation, de vols de voitures et d’introductions par effraction.

Votre capacité d’emprunt : Dans de nombreux États, les compagnies d’assurance peuvent tenir compte de capacité d’emprunt dans le calcul des primes. L’industrie affirme que ses données montrent que les conducteurs ayant un meilleur crédit ont moins d’accidents. Les défenseurs des consommateurs croient que cela pénalise injustement les propriétaires d’automobiles à faible revenu et ils veulent que cette pratique soit interdite.

2. La différence entre l’assurance collision et l’assurance tous risques

En matière d’assurance automobile, c’est probablement la plus grande source de confusion. Beaucoup de gens, semble-t-il, ne comprennent pas ce qu’ils achètent.

Un récent sondage effectué par InsuranceQuotes a révélé que 68 % des Américains croient à tort que la partie complète de leur police couvre les dommages causés à leur voiture par une collision.

Tout risque : Offre une protection contre le vol et les dommages causés par un incident autre qu’une collision, comme un incendie, une inondation, le vandalisme, la grêle, les chutes de pierres ou d’arbres, ou le fait de frapper un cerf.
Collision : Vous rembourse pour les dommages causés à votre voiture à la suite d’une collision avec un autre véhicule ou un autre objet (tel qu’un arbre ou un garde-corps) lorsque vous êtes en tort. Elle couvre également les dommages causés par les nids-de-poule ou par le roulement de votre voiture.
L’assurance tous risques et l’assurance collision sont toutes deux des assurances facultatives qui protègent votre voiture. L’assurance responsabilité civile est légalement obligatoire parce qu’elle couvre les coûts associés aux blessures, au décès ou aux dommages causés à un autre véhicule ou aux biens que vous ou un autre conducteur causez en conduisant votre voiture.

3. Un véhicule plus cher ne coûte pas toujours plus cher à assurer

C’est pourquoi il est important de déterminer le coût de votre assurance pour les différents modèles que vous envisagez lorsque vous commencez à réfléchir à acheter un véhicule neuf.

Elle couvre également les dommages causés par les nids-de-poule ou par le roulement de votre voiture.
L’assurance tous risques et l’assurance collision sont toutes deux des assurances facultatives qui protègent votre voiture. L’assurance responsabilité civile est légalement obligatoire parce qu’elle couvre les coûts associés aux blessures, au décès ou aux dommages causés à un autre véhicule ou aux biens que vous ou un autre conducteur causez en conduisant votre voiture.

“Un SUV coûteux pourrait avoir de meilleurs taux de réclamation pour les accidents ou les vols qu’une voiture à bas prix, de sorte que les primes finissent par coûter moins cher “, a déclaré Penny Gusner, analyste des consommateurs.

4. Il y a des façons de payer moins cher pour l’assurance-automobile

Il y a plusieurs façons de réduire votre facture d’assurance. Dans certains cas, cela signifie réduire la couverture. Par exemple, vous voudrez peut-être renoncer à la couverture totale pour un vieux véhicule.

Augmenter les franchises, ce que vous paierez avant l’entrée en vigueur de l’assurance, est une autre mesure qui vous permettra d’économiser de l’argent – si vous pouvez vous permettre de couvrir les frais potentiellement plus élevés. Selon l’Insurance Information Institute :

Augmenter votre franchise de 200 € à 500 € pourrait réduire de 15 à 30 % le coût de votre assurance collision et de votre assurance tous risques.
Une franchise de 1 000 € peut vous faire économiser 40 % ou plus.
Les compagnies d’assurance offrent des rabais pour les véhicules à faible kilométrage, les voitures multiples, les conducteurs prudents (aucune infraction au code de la route en trois ans), pour n’en nommer que quelques-uns. Vous pourriez également obtenir un meilleur prix pour regrouper les garanties auto et habitation au sein d’une même compagnie.

5. L’assurance automobile personnelle ne couvre pas l’utilisation de votre véhicule à des fins professionnelles.

La plupart des contrats excluent la conduite d’un véhicule personnel à des fins professionnelles. De nombreuses compagnies annuleront votre couverture auto si elles découvrent que vous faites cela.

“Les gens doivent être conscients du fait que s’ils font une activité secondaire – livraison de pizza, messager ou chauffeur en covoiturage – ils doivent s’assurer qu’ils sont couverts, car si vous avez un accident, vous pourriez être tenu responsable de tout “, dit Gusner.

Discutez avec votre compagnie d’assurance de la possibilité d’obtenir un ” avenant ” à votre police d’assurance pour cette conduite d’affaires. Les conducteurs de covoiturage – tels que Lyft et Uber – bénéficient d’une bonne couverture de la part de la société de covoiturage lorsqu’ils ont un client dans le véhicule. C’est lorsqu’ils sont en train d’attendre le prochain coureur qu’ils sont en danger. Selon un sondage effectué par NerdWallet, la couverture supplémentaire offerte par l’avenant d’utilisation commerciale est raisonnable, habituellement de 10 € à 20 € par mois.

6. Laissez quelqu’un conduire votre voiture, et votre assurance paiera s’il a un accident.

La règle générale est : L’assurance automobile suit la voiture, pas le conducteur.

“Si vous prêtez votre voiture à quelqu’un d’autre, vous lui prêtez essentiellement votre voiture ainsi que votre assurance, dans la plupart des cas “, explique Eric Madia, vice-président de la conception des produits chez Esurance.

Donc, à moins qu’il ne s’agisse d’une urgence ou que vous ayez bu, vous devez réfléchir aux conséquences pour l’assurance de laisser une autre personne prendre le volant de votre véhicule.

7. Laissez votre assurance auto expirer et elle pourrait faire grimper le prix lorsque vous en aurez de nouveau besoin.

Il est tentant d’annuler votre assurance auto si vous n’avez pas l’intention de conduire pendant une période prolongée. Il est également facile d’oublier de payer une facture. Quelle qu’en soit la raison, si vous laissez votre couverture expirer, vos primes d’assurance seront plus élevées si vous avez besoin d’une nouvelle couverture plus tard.

Comme le note Esurance dans un billet de blog : “Les compagnies d’assurance automobile considèrent que les risques non couverts sont plus élevés que ceux qui maintiennent diligemment leurs polices en vigueur. Et même une interruption de couverture d’un jour peut mener à des taux plus élevés.”

Si vous ne conduisez pas la voiture pendant un certain temps pour une raison quelconque, communiquez avec la compagnie d’assurance et voyez quelles options vous avez.

Comment obtenir le meilleur prix sur l’assurance auto
L’achat d’une assurance est comme tout autre achat : Si vous voulez le meilleur prix, vous devez comparer les prix. Chaque compagnie d’assurance a une politique de souscription différente qui se traduit par des prix différents.

“Les taux d’assurance varient, parfois de plusieurs centaines d’euros par année, selon les assureurs “, explique M. Worters, de l’Insurance Information Institute. “Vous voulez vous assurer d’avoir une compagnie d’assurance automobile qui a une bonne cote, qui offre de bons taux, mais qui offre aussi un bon service.”

Pour ceux qui ont déjà une assurance automobile, nous vous suggérons de faire une vérification des taux tous les deux ou trois ans. En regardant au-delà de quelques assureurs, vous aurez une meilleure chance d’économiser , Vous devriez également vous renseigner sur le marché chaque fois que votre situation personnelle change, par exemple lorsque vous vous mariez, divorcez ou déménagez dans une autre maison ou un autre appartement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *